Le 100% Cloud dans les entreprises : une réalité dans un futur proche ?

La grande majorité des entreprises considère l’adoption du Cloud computing comme étant essentielle à leur réussite  à long terme et comme un outil efficace pour la mise en place de leur stratégie de développement. Pourtant, elles sont très nombreuses à affirmer qu’elles ne seront jamais à 100% dans le nuage. Alors, la généralisation du Cloud, info ou intox ?

Avant le Cloud, les entreprises devaient acheter un serveur pour stocker leurs données et développaient leur propre infrastructure pour héberger leurs services, leurs applications. La mise en place de ces installations générait une perte de temps et d’argent. Les solutions Cloud offrent plus de souplesse aux entreprises tout en étant plus économiques. Elles permettent d’exploiter des services et des données en lignes via un simple navigateur web, 24h sur 24. Les entreprises tirent profit de cette technologie notamment pour l’hébergement, le développement et le déploiement rapide de nouvelles applications.

Présenté chaque année lors des États Généraux d’EuroCloud, le Baromètre des prestataires du Cloud de Markess estime le marché français des solutions et services de Cloud computing à près de 6 milliards d’euros en 2016. Cela représente 11% du marché total des logiciels et services estimé par Syntec Numérique à 52 milliards en France pour l’année 2016. Le marché devrait continuer à croître de +18,6% d’ici fin 2017 pour atteindre les 7 milliards d’euros.

 Des entreprises qui restent méfiantes

Accessibilité, coût optimisé, travail collaboratif, flexibilité… Les avantages des solutions Cloud sont nombreux. Comment expliquer, dans ce cas, que de nombreuses entreprises ont encore du mal à intégrer cette technologie dans l’ensemble de leur organisation ? D’après un rapport commandé par SolarWinds (2016), 60% des entreprises estiment peu probable que leur infrastructure entière repose un jour totalement sur le Cloud. La crainte de perdre le contrôle des données demeure l’un des freins majeur à la généralisation du Cloud dans les entreprises.

 Vers une adoption massive des solutions Cloud

A l’heure actuelle, les entreprises ayant placé l’intégralité de leur système d’information sur le Cloud restent toutefois assez minoritaires. Si l’on en croit certaines études récentes, le Cloud va pourtant devenir incontournable dans les années à venir.

Une étude de Gartner prévoit la quasi disparition de la politique du « no Cloud » d’ici 2020 avec l’accélération des offres IaaS, PaaS et plus particulièrement SaaS. D’après le cabinet américain, le Cloud devrait être l’option par défaut pour le déploiement des logiciels. Les éditeurs ont bien pris la mesure de cette tendance. Ils sont nombreux  à déjà proposer des solutions en ligne pour petit à petit délaisser le mode de déploiement sur site (on-premises).

Les sociétés qui ne suivraient pas cette tendance risquent de se retrouver très minoritaires dans un  futur proche. Aujourd’hui, de nombreuses organisations choisissent une adoption progressive en migrant en priorité leurs plateformes les moins critiques.

 Une combinaison de public et de privé

Si les entreprises sont parfois frileuses lorsqu’il s’agit de Cloud public, elles ont plus facilement adopté le privé, cette solution étant plus proche de leur mode de fonctionnement interne. Mais elle est également plus coûteuse car les infrastructures sont dédiées. Pour ne plus avoir à choisir entre les deux solutions, le Cloud hybride se révèle un bon compromis pour un nombre grandissant d’organisations. Des études ont cependant montré qu’une seule organisation sur quatre dispose actuellement des ressources nécessaires à la gestion d’un environnement informatique hybride.

Avec une solution hybride, les entreprises prennent ce qu’il y a de plus performant dans les deux mondes et elles profitent d’une plus grande flexibilité et d’une infrastructure adaptée à leurs besoins. Elles gardent donc le contrôle sur leurs données et leurs applications les plus sensibles. Et en prime, les entreprises bénéficient des avantages du Cloud public en termes de flexibilité et de disponibilité.

 

Image ©GraphicStock
Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse

4 × one =

0 commentaires