Connexion à des réseaux wifi publics : des risques encore trop souvent sous-estimés ?

Pendant les vacances, les Français ont du mal à se déconnecter de leur téléphone portable. Ils sont 83% à vouloir le faire, mais un sur deux estime que c’est très compliqué voire impossible de ne pas avoir accès à Internet ou des applis mobiles. Et ils ne sont pas les seuls. C’est dans ce contexte que Norton tire la sonnette d’alarme. Dans une étude récente, le spécialiste de la sécurité nous apprend que la majorité des propriétaires d’appareils mobiles multiplie les comportements dangereux pour la sécurité de leurs données afin de rester connectée.

Lorsqu’elles partent en vacances, nombreuses sont les personnes qui mettent Smartphones, tablettes et ordinateurs portables dans leur valise. Et pour se connecter, beaucoup font le choix du wifi public. Mais à quel prix ? « Les internautes ont tendance à minimiser leur vulnérabilité et adoptent une attitude désinvolte dans leur utilisation des réseaux wifi publics, sans se rendre compte des risques qu’ils encourent, notamment en matière de protection et de confidentialité de leurs informations personnelles », expliquent les auteurs du rapport.

Se connecter à tout prix

L’étude (menée dans 15 pays) affirme que 46% des personnes interrogées ne peuvent pas attendre plus de quelques minutes pour se connecter lorsqu’elles arrivent dans un nouvel endroit ou pour demander le mot de passe de connexion. Et pour régler ce problème rapidement, 87% ont pris des risques avec leurs données ou leur confidentialité en utilisant un réseau wifi public.

Mais que vous coûte réellement ce besoin de connexion permanente ? Car il faut garder à l’esprit que « Si c’est gratuit, c’est vous le produit ». Coordonnées, géolocalisation, publicités à regarder… Il y a toujours une contrepartie lorsque l’on accède à Internet via un réseau public. D’après cette nouvelle étude, 55% des personnes interrogées sont pourtant prêtes à fournir n’importe quelle information, partager sur les réseaux ou toute autre action pour avoir une très bonne connexion internet. L’accès au web est même devenu un critère dans le choix d’une location ou d’un hôtel (71%) ou encore d’un moyen de transport (46%).

Vos données personnelles en danger

Les internautes qui se connectent aux réseaux publics ne sont cependant pas conscients des risques auxquels ils font face. Ils sont 60% à penser que leurs données personnelles sont sécurisées lorsqu’ils utilisent un réseau public et un sur cinq est incapable de dire si un réseau wifi public est sécurisé ou non. « Qu’il s’agisse du mot de passe de leur compte bancaire ou de leurs habitudes sur le web, les internautes ont tendance à se dévoiler sans retenue sur un réseau wifi public », constatent les auteurs de l’étude.

D’après Norton, il existe un véritable décalage entre ce que les gens pensent être un comportement sûr ou confidentiel sur un réseau wifi public et la réalité. Ce que l’on croît privé sur son appareil personnel est facilement accessible par des hackers via des réseaux wifi non sécurisés ou même des applications comportant des vulnérabilités en matière de respect de la vie privée. A noter que 48% des sondés se sentiraient horrifiés si les détails de leur compte en banque et de leurs informations financières étaient publiés en ligne. Et 21% affirment qu’ils seraient embarrassés si les détails de leurs conversations et SMS privés étaient publiés en ligne.

Naviguer sur internet depuis un réseau public n’est pas sans risque. Le plus connu étant l’attaque  de type Man-in-the-Middle dans laquelle un hacker connecté sur le même réseau peut espionner les échanges sans que l’utilisateur ne s’en aperçoive. Il sera alors en mesure de récupérer des identifiants de connexion ou des données sensibles comme des identifiants bancaires.

Avoir les bons gestes pour éviter le pire

Afin de se protéger faces aux menaces liées à la navigation web, Norton recommande notamment dans son étude l’utilisation d’un VPN (réseau privé virtuel) pour protéger ses informations en ligne. Ce système fournit un « tunnel sécurisé » qui crypte les données envoyées et reçues entre un appareil (Smartphone ou tablette par exemple) et Internet. Le spécialiste de la sécurité préconise également aux usagers de privilégier les sites sécurisés en https. « Le mieux est de partager le moins possible d’informations personnelles. Pensez-y à deux fois avant d’entrer des informations personnelles (mot de passe, données financières, photos, etc) sur des réseaux wifi publics », concluent les auteurs de l’étude.

Image © Pixabay

En savoir plus

Comment naviguer sur le web en assurant la protection des postes informatiques ?

Le navigateur d’entreprise : une solution aux problèmes de compatibilité ?

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse

3 + 15 =

0 commentaires