La treizième rencontre annuelle du Forum sur la Gouvernance de l’Internet était organisée par le gouvernement français du 12 au 14 novembre au siège de l’Unesco. A cette occasion, le Président de la République a lancé l’Appel de Paris pour la confiance et la sécurité dans le cyberespace. Cette initiative, qui plaide pour l’élaboration de principes communs de sécurisation du cyberespace, a déjà reçu le soutien de nombreux Etats, d’entreprises privées et d’organisations de la société civile.

« Pas un jour ne se passe sans que l’on découvre une nouvelle campagne malveillante dans le cyberespace ou une nouvelle attaque informatique menée à des fins d’espionnage, de sabotage ou d’influence », a rappelé Jean-Yves Le Drian ministre des Affaires étrangères. Tout comme pour le nucléaire, « il faut des accords pour éviter la guerre numérique qui serait catastrophique ».

cyberespace-appel-de-paris

Agir ensemble face à de nouvelles menaces

Le cyberespace est un lieu d’opportunités, mais aussi de menaces. Le développement de la cybercriminalité et d’activités malicieuses peuvent aussi bien mettre en danger les données personnelles des particuliers que certaines infrastructures vitales (OIV). C’est pourquoi il est urgent pour les Etats, les partenaires du secteur privé ou de la société civile d’« agir de concert ». D’après le ministre des Affaires étrangères, l’Appel de Paris a d’ores et déjà été signé par 51 Etats, 93 acteurs de la société civile et 218 partenaires du secteur privé.

Les soutiens de l’Appel de Paris se sont engagés à travailler ensemble afin :

  • D’accroître la prévention et la résilience face aux activités malicieuses en ligne
  • De protéger l’accessibilité et l’intégrité d’internet
  • De coopérer afin de prévenir les interférences aux processus électoraux
  • De travailler ensemble contre les violations de la propriété intellectuelle par voie cyber
  • De prévenir la prolifération des programmes et techniques cyber malicieux
  • D’accroître la sécurité des produits et services numériques ainsi que la cyber hygiène de tous
  • De prendre des mesures contre le cyber-mercenariat et les actions offensives des acteurs non-étatiques
  • De travailler ensemble pour renforcer les normes internationales pertinentes

« Nous nous félicitons de la collaboration entre les pouvoirs publics, le secteur privé et la société civile en vue d’élaborer de nouvelles normes de cybersécurité permettant aux infrastructures et aux organisations d’améliorer leurs systèmes de cyberprotection. », peut-on lire dans le texte de l’Appel. En vue d’assurer le suivi des progrès accomplis sur ces sujets dans le cadre des instances et mécanismes appropriés, les soutiens au projet prévoient de se réunir de nouveau en 2019 lors du Forum de Paris sur la paix et du Forum sur la gouvernance de l’Internet à Berlin.

Hélène Toutchkov

Hélène Toutchkov
Content Manager

Oodrive, le partenaire de confiance pour la gestion de vos données sensibles.

En savoir plus Nous contacter