Où en sont les ETI de leur transformation numérique ? A en croire le dernier baromètre réalisé par EY et Apax Partners le démarrage a été un peu long. Mais la prise de conscience est aujourd’hui réelle chez les dirigeants et les projets se mettent en place.

Pour les auteurs du baromètre, les résultats de cette nouvelle étude permettent d’être optimistes quant à la capacité des ETI françaises à tirer profit du numérique. Les dirigeants ont pris conscience que la transformation numérique est un projet d’entreprise global. Il dépasse le cadre de la direction informatique. « Ce changement d’état d’esprit devrait ouvrir de nouveaux horizons aux ETI françaises, avec un impact positif sur l’ensemble du tissu économique ».

Une prise de conscience chez les dirigeants d’entreprise

32% des sociétés avaient lancé une initiative concrète l’année dernière. 80% déclarent désormais travailler activement au déploiement de leur stratégie digitale. « En 2017, la prise de conscience est réelle, et 50% des chefs d’entreprise ont décidé de prendre en direct le projet de transformation digitale de leur entreprise », explique Eddie Misrahi, président d’Apax Partners.

Le 2ème baromètre d’EY et Apax Partners montre que 94% des ETI considèrent la transformation numérique comme importante ou très importante. Elles sont 60% à avoir décidé d’augmenter leur budget de transformation numérique par rapport à l’année dernière.

Sécurité et expérience client sont les priorités des ETI

Le numérique est aujourd’hui synonyme d’opportunité pour de nombreuses entreprises. Et les ETI ne font pas exception. Neuf sur 10 voient dans cette transformation davantage une opportunité qu’une menace.  Elles placent en tête de leurs préoccupations et de leurs investissement l’expérience client (56%) et la cybersécurité (55%). Et cette vision est partagée à l’unanimité par les entreprises opérant en B-to-B, précisent les auteurs du baromètre.

Du retard au niveau européen mais de vrais atouts

« Si 2017 marque une prise de conscience digitale de la part des ETI françaises, et connaît des investissements numériques massifs de la part des grands groupes, elle n’est pas l’année où la France rattrape son retard digital à l’échelle européenne », estime cependant Gilles Babinet, Digital Champion de la France auprès de la Commission européenne.

« Malgré son retard à l’échelle européenne, la France possède un atout de taille dans sa course à l’innovation : un écosystème startup vigoureux, créé notamment grâce à d’importants incubateurs mis en place par les grands groupes, et qui entraine avec lui PME, ETI et entreprises du CAC 40 », nuance-t-il.

Dans le cadre de leur transformation numérique, Oodrive propose aux professionnels des solutions de partage, de sauvegarde et de signature électronique répondant aux certifications françaises et internationales les plus exigeantes en termes de sécurité

Hélène Toutchkov

Hélène Toutchkov
Content Manager

Oodrive, le partenaire de confiance pour la gestion de vos données sensibles.

En savoir plus Nous contacter