Coordonné par l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information), le Cybermoi/s doit permettre à chacun de prendre conscience ou d’approfondir ses connaissances des enjeux de sécurité numérique et d’adopter les bons réflexes pour sécuriser ses usages et son alter ego cyber et connecté. En effet, la sécurité numérique c’est avant tout des pratiques et des comportements simples à adopter au quotidien, dans sa vie personnelle comme professionnelle.

Les usurpations d’identité en ligne sont de plus en plus courantes. De même que le vol ou les fuites de données personnelles. Pour éviter ce genre de mésaventure, il faut être vigilant dès lors que l’on navigue sur Internet ou que l’on accède à des services en ligne. D’autant qu’une étude récente révèle que l’impact financier des violations de données est de plus en plus important pour les entreprises. Au cours des 5 dernières années, ce coût aurait augmenté de 12% pour atteindre 3,92 millions de dollars.

« Nous sommes tous de plus en plus actifs dans nos vies numériques, et donc de plus en plus exposés. Au quotidien, nous partageons sur les réseaux sociaux, gérons nos démarches en ligne et échangeons par mail avec des collègues, clients et amis », constate l’ANSSI. « Et pourtant, prenons-nous suffisamment soin de notre « moi » numérique ? », s’interroge l’Agence.

Vers de nouvelles frontières pour la gouvernance des accès

Jusqu’à récemment, l’entreprise avait un contrôle total sur son système informatique et sa sécurité. Et pour cause, tout se passait dans l’enceinte même de l’entreprise. Les serveurs, les machines, les applications, les utilisateurs… Tout fonctionnait dans un périmètre restreint et contrôlé, à savoir son infrastructure interne. Dans un tel contexte, la politique de sécurité consistait alors principalement à maîtriser et à contrôler les accès au(x) réseau(x) interne(s), afin de permettre l’accès aux données et aux applications par les terminaux et les utilisateurs.

La transformation numérique dans les entreprises passe par exemple par une externalisation de leurs outils et des données. En effet, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à amorcer un virage vers le cloud. Les données, les applications et même l’infrastructure, sont désormais hors des murs de l’entreprise. C’est un changement majeur qu’il est impératif d’intégrer dans les politiques de sécurité.

Aujourd’hui, avec le déploiement massif des technologies numériques dans notre vie privée mais également dans notre vie professionnelle, les lignes ont bougé. Et les processus mis en place pour assurer la sécurité ne sont plus adaptés. Les entreprises doivent donc revoir leur copie et s’adapter aux nouvelles exigences liées au numérique.

Offrir un niveau de confiance adapté au monde digital

Désormais, le cloud est le nouveau datacenter. Internet est le nouveau réseau interne. Les utilisateurs accèdent à leurs applications en mobilité. Et les objets, de plus en plus connectés, fournissent une somme considérable de données. Dans ce monde hyper connecté, les particuliers et les entreprises sont de plus en plus exposés aux cybermenaces et à la cybercriminalité. Dans ce contexte, mettre en place une politique de sécurité efficace représente un véritable challenge pour les organisations.

Ces questions de sécurité sont essentielles pour tout ce qui touche à l’identité. Les entreprises doivent à présent obtenir des garanties certaines sur l’identité des individus, des machines et des objets avant de leur donner accès aux ressources informatiques. C’est d’autant plus critique car c’est cette absence de garantie qui limite actuellement la gestion des accès, et rend complexe la mise en place de politiques de sécurité.

Cybermoi/s : la campagne pour prendre soin de son « moi » numérique

Pour remédier à ces problématiques, la France lance le Cybermoi/s, la déclinaison nationale du Mois européen de la cybersécurité, consacrée à la protection des usages numériques et qui se tient chaque année en octobre. Cet événement donnera la parole aux ministères, associations, organisations professionnelles et autres acteurs clés pour « lancer un appel collectif à l’action auprès des citoyennes et citoyens français pour sécuriser activement et efficacement leur vie numérique, dans la sphère personnelle, comme professionnelle ».

Toutes les possibilités et facilités offertes par le développement du numérique s’accompagnent de nouvelles tentations pour des acteurs plus malveillants. Sans renoncer à la technologie, il est primordial de prendre conscience que ces questions nous concernent tous et affectent notre comportement au quotidien, au travail comme à la maison. En octobre, agissons ensemble pour protéger nos vies numériques. Et cela commence par des gestes simples :

  • Appliquer les mises à jour de nos appareils (téléphone, ordinateur, tablette, etc)
  • Changer les mots de passe sur les différentes plateformes, applications, etc que l’on utilise quotidiennement
  • Faire des sauvegardes

Pour en savoir plus sur le programme du Cybermoi/s c’est par ici

cybermois
Hélène Toutchkov

Hélène Toutchkov
Content Manager

Oodrive, le partenaire de confiance pour la gestion de vos données sensibles.

En savoir plus Nous contacter