En début d’année, le cabinet d’analyse Gartner prévoyait que les dépenses informatiques dans le monde augmenteraient de 2,4% en 2017. D’après une étude de Morgan Stanley, les domaines prioritaires vers lesquels devaient s’orienter les dépenses des grandes organisations étaient le cloud, la sécurité, les outils analytiques et les équipements réseaux. Alors que 2018 arrive à grand pas, quelles sont les prédictions concernant les budgets IT des entreprises au cours des 12 prochains mois ?

D’après une étude de Spiceworks (2018 State of IT), 60% des professionnels de l’informatique s’attendent à une augmentation de leur budget en 2018. Ce budget sera réparti principalement entre le matériel (31%), les logiciels (26%) ainsi que les services dans le cloud et l’hébergement (21%).

Accélération dans l’adoption du Cloud en 2017

Pour 2017, Morgan Stanley prévoyait une accélération dans l’adoption du cloud, avec 22% des charges de travail déportées vers le cloud public d’ici la fin de l’année. Pour Spiceworks, le besoin d’infrastructure dans le cloud pour soutenir les communications et la collaboration, ainsi que le besoin de solutions pour la sauvegarde et la reprise après incident sont les deux pôles d’investissement principaux.

Budgets IT : 1000 milliards de dollars en 2018

« En 2017, nous avons assisté à un statu quo des dépenses des entreprises en raison de l’adoption grandissante du as-a-service », a expliqué John Lovelock, directeur de recherche chez Gartner. D’après le cabinet, les dépenses IT, des particuliers et des entreprises, devraient dépasser les mille milliards de dollars en 2018 dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique). Cela représente une hausse de 4,9% par rapport à 2017.

« Entre 2019 et 2021, nous pensons que les dépenses IT des entreprises avoisineront les 3% de croissance chaque année » Gartner

Des dépenses qui augmentent avec la menace

La sécurité sera sans aucun doute un poste de dépense très important en 2018. Et pour cause. Le nombre et la puissance des cyberattaques ne cesse de progresser. Selon Gartner, l’année 2017 devrait se conclure avec des dépenses de sécurité en hausse de 7,6%. Les budgets des entreprises dans ce domaine pourraient atteindre les 113 milliards de dollars en 2020. Selon une étude du cabinet d’analyse, une forte croissance du marché des tests d’intrusion est à prévoir.

Mise en conformité

La protection contre les attaques, piratages et autres actes de malveillance n’explique pas à elle seule les importants budgets IT des entreprises dans les mois à venir. Au niveau européen, par exemple, la mise en application du RGPD (Règlement européen sur la protection des données personnelles) est un élément à ne pas négliger. Le besoin de mise en conformité est une source importante de dépenses. La nouvelle loi explique notamment la croissance des achats de logiciels de DLP (Data loss Prevention).

Avoir les bons réflexes

Au-delà des investissements, nécessaires, que les entreprises doivent réaliser pour accroître leur productivité comme leur sécurité, le Gartner rappelle qu’il est essentiel d’adopter les bons gestes. Les entreprises doivent sensibiliser leurs collaborateurs aux risques liés à la sécurité informatique. Mais elles ne doivent pas non plus oublier de mettre en place des process indispensables pour faire face aux cyberattaques, comme la sauvegarde.

Hélène Toutchkov

Hélène Toutchkov
Content Manager

Oodrive, le partenaire de confiance pour la gestion de vos données sensibles.

En savoir plus Nous contacter