Du 7 au 12 avril 2019, plus de 1200 experts en cyberdéfense originaires de 23 nations se sont retrouvés à Tallinn (Estonie) pour Locked Shields. Il s’agit du plus grand exercice international de cyberdéfense en situation réelle. Cet événement est organisé par le Cooperative Cyber Defense Centre of Excellence de l’Otan.

En quoi consiste cet exercice de cyberdéfense en conditions réelles ? Les participants avaient pour objectif de défendre une nation fictive, baptisée Belyria, contre des attaques informatiques coordonnées de grande ampleur. Elles ciblaient des systèmes critiques tels que des hôpitaux, des centrales nucléaires ou encore des réseaux de télécommunication.

Locked Shields : 2500 cyberattaques à affronter

Les équipes ont dû maintenir près de 4000 systèmes virtualisés tout en faisant face à 2500 cyberattaques. Elles ont dû faire preuve de la plus grande efficacité pour signaler les incidents, exécuter les décisions stratégiques et résoudre les problèmes légaux, juridiques et médiatiques.

Pour cette nouvelle édition, c’est la France qui est arrivée sur la première marche du podium, suivie par la République Tchèque et la Suède. L’équipe tricolore était composée par l’Agence national de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) et le ministère des Armée. Ce sont 60 spécialistes (civils, militaires et réservistes) qui se sont mobilisés pour l’occasion.

Une victoire collective pour la France

« Il s’agit d’une victoire collective, avant tout. Nous avons en France une expertise indéniable dans le domaine cyber, et surtout des personnels de talent. Nos spécialistes cyber par le biais de la préparation opérationnelle apprennent à travailler ensemble, testent leurs compétences tout au long de l’année. Cette victoire montre que nos investissements, nos efforts, ainsi que notre proximité avec l’ANSSI sont gagnants », a déclaré Florence Parly, ministre française des Armées.

Une démonstration des capacités de la cyberdéfense française

Pour Guillaume Poupard, directeur général de l’ANSSI, il est important de saluer un effort collectif. « Ce succès à l’exercice Locked Shields 2019 est une très grande fierté et démontre la capacité des acteurs de la cyberdéfense française, tant au sein du ministère des armées que de l’ANSSI, à coordonner leurs expertises respectives pour répondre efficacement à des enjeux de sécurité internationaux majeurs. Nous pouvons féliciter nos joueurs français qui, cette année encore, ont été brillants et remporté la première place ».

La cyberdéfense représente aujourd’hui un enjeu majeur pour la France, et plus particulièrement pour le ministère des Armées. Elle figure d’ailleurs parmi les priorités nationales décrites dans le Livre blanc pour la défense et la sécurité nationale publié en 2013. Aujourd’hui, toute opération militaire comporte un volet cyber.

Hélène Toutchkov

Hélène Toutchkov
Content Manager

Oodrive, le partenaire de confiance pour la gestion de vos données sensibles.

En savoir plus Nous contacter