Comme le démontrent les études les plus récentes réalisées sur le sujet, le niveau de maturité « Cloud » des organisations et entreprises ne cesse de progresser. D’après une enquête internationale menée par  IT Infosys, 94% des décideurs interrogés affirment que leur groupe a défini une stratégie cloud computing étendue à l’ensemble de l’entreprise. Cloud privé, public et hybride : quelle solution convient le mieux aux besoins des entreprises ? Tout dépend de l’usage qu’elles comptent en faire.

Dans cet article, découvrez quelles sont les grandes différences entre ces trois solutions, et quels bénéfices les entreprises peuvent en retirer en fonction de leurs priorités.

Pendant longtemps, les entreprises ont assuré la sauvegarde de leurs données les plus sensibles dans leurs propres locaux, sur des supports physiques (serveurs, bandes magnétiques, etc). Certaines ont encore recours à ces méthodes. Il faut admettre qu’elles présentent souvent un caractère rassurant : garder ses données à portée de main au sens le plus littéral du terme donne une illusion de sécurité appréciable.

Cloud privé, public ou hybride ?

Accepter de confier ses données à un prestataire afin de tirer profit des avantages du cloud ne va pas de soi. Les préoccupations relatives à la sécurité restent un frein pour bon nombre d’entreprises. Pourtant, il est possible de passer au cloud en tout sécurité dès lors que l’on veille à choisir la solution adaptée à ses besoins. Alors, cloud privé, cloud public ou cloud hybride ?

Le cloud, un marché considérable

Selon une étude publiée par CenturyLink et Statista, le cloud génèrera 411 milliards de dollars en 2020. Les entreprises qui tirent avantage des services cloud présentent un rythme de croissance 19,6% plus rapide que les autres. D’après une étude menée IT Infosys, la migration vers le cloud est essentiellement motivée par les besoins d’intégration de technologies émergentes et de compétitivité. Pour les entreprises qui décident de migrer, l’objectif est avant tout d’améliorer l’expérience client/utilisateur. Elles souhaitent également harmoniser l’environnement technologique dans lequel les collaborateurs évoluent.

Le Cloud s’implante durablement dans les entreprises

Le SaaS (Software as a Service) se développe considérablement dans le monde, et pas seulement en termes d’innovations technologiques. Une offre de services additionnels se structure en parallèle. Les applications SaaS s’implantent durablement dans les petites et grandes entreprises. Elles s’imposent aujourd’hui comme des leviers majeurs de développement, à la fois en matière d’externalisation, de simplification et d’accélération de l’activité des entreprises.

Si le Cloud s’impose de plus en plus au sein des organisations, encore faut-il qu’elles choisissent celui qui répond à leurs besoins. Le cloud privé, public, hybride… Chaque solution présente ses propres avantages.

Vers une adoption massive des solutions de cloud privé, public et hybride

A l’heure actuelle, les entreprises ayant placé l’intégralité de leur système d’information sur le cloud restent toutefois assez minoritaires. Si l’on en croit certaines études récentes, le cloud va pourtant devenir incontournable dans les années à venir.

Une étude de Gartner prévoit la quasi disparition de la politique du « no cloud » d’ici 2020 avec l’accélération des offres, notamment SaaS. D’après le cabinet américain, le Cloud devrait être l’option par défaut pour le déploiement des logiciels. Les éditeurs ont bien pris la mesure de cette tendance. Ils sont nombreux à déjà proposer des solutions en ligne pour petit à petit délaisser le mode de déploiement sur site (on-premise).

Demain, des entreprises 100% cloud ?

Les sociétés qui ne suivraient pas cette tendance risquent de se retrouver très minoritaires dans un futur proche. Aujourd’hui, de nombreuses organisations choisissent une adoption progressive en migrant en priorité leurs plateformes les moins critiques.

Le cloud public est une option de déploiement très courante. Le site lebigdata.fr définit le cloud public comme suit : « Les services du Cloud public sont fournis dans un environnement virtualisé, construits en utilisant des ressources matérielles partagées, et accessibles sur un réseau public ».

Le cloud public : de la souplesse pour les entreprises

Dans ce cas de figure, les serveurs et applicatifs sont donc mutualisés. Les ressources cloud sont détenues et exploitées par un prestataire tiers. Cette solution est intéressante, notamment en termes de coûts. Il n’y a aucun frais d’infrastructure à prévoir pour l’entreprise. Elle n’a pas non plus à se préoccuper de la maintenance qui est gérée par le fournisseur du service. Ce type de service offre aux entreprises une puissance de traitement qu’elles ne possèdent pas en interne.

Faire face aux pics d’activité grâce au cloud public

Le cloud public permet également une grande souplesse pour les entreprises. En effet, il permet de faire face à des pics d’activité. Les entreprises ont la possibilité de faire évoluer les ressources à leur disposition en fonction de leurs besoins. L’étude menée par IT Infosys montre les dirigeants plébiscitent cette solution pour son évolutivité et sa disponibilité.

Le cloud privé: le choix sécurité

Si les entreprises ont su voir quels avantages elles pouvaient tirer du cloud public, elles sont nombreuses à faire le choix du cloud privé pour des questions de sécurité et de conformité réglementaire. En effet, le cloud privé se base sur l’individualisation des ressources et des services. La sécurité est un élément clé de cette solution. L’entreprise bénéficie notamment de serveurs et de boîtiers HSM dédiés et d’un niveau de garantie optimal pour la confidentialité des données. Aucune perméabilité n’est possible avec d’autres clients. L’utilisation d’un matériel dédié ajoute un cloisonnement physique en plus du cloisonnement logique.

D’après les dernières prévisions du Gartner, le marché du cloud public devrait connaître une croissance de plus de 17% en 2019. Cependant, certaines entreprises (comme les OIV) ont besoin d’un niveau de sécurité supérieur à celui proposé par le cloud public. Elles se tournent alors vers des solutions de cloud privé.

SecNumCloud et cloud privé : le duo gagnant

Début 2019, Oodrive est devenu le premier acteur à obtenir le visa de sécurité ANSSI via la qualification SecNumCloud pour l’ensemble de ses offres de cloud privé. Ces solutions sont installées dans une infrastructure de cloud privé sécurisée privilégiant des technologies qualifiées par l’ANSSI et répondant à l’état de l’art, telles que l’authentification par OTP (One-Time Password) ou encore le SIEM (Security Information and Event Management). Ce dernier élément permet de détecter en temps réel les incidents de sécurité.

cloud-prive-public-hybride-secnumcloud

Cloud hybride : une combinaison de cloud privé et public

Si les entreprises sont parfois frileuses lorsqu’il s’agit de cloud public, elles ont plus facilement adopté le cloud privé, cette solution étant plus proche de leur mode de fonctionnement interne. Mais elle est généralement plus coûteuse car les infrastructures sont dédiées. Pour ne plus avoir à choisir entre les deux solutions, le cloud hybride se révèle un bon compromis pour un nombre grandissant d’organisations. Des études ont cependant montré qu’une seule organisation sur quatre dispose actuellement des ressources nécessaires à la gestion d’un environnement informatique hybride.

Avec une solution hybride, les entreprises prennent ce qu’il y a de plus performant dans les deux mondes. Et elles profitent d’une plus grande flexibilité et d’une infrastructure adaptée à leurs besoins. Elles gardent donc le contrôle sur leurs données et leurs applications les plus sensibles. Et en prime, les entreprises bénéficient des avantages du cloud public en termes de flexibilité et de disponibilité.

Alors, cloud privé, public et hybride : quelle solution est faite pour vous ?

Pour en savoir plus sur les offres Cloud d‘Oodrive, contactez-nous !

 

Hélène Toutchkov

Hélène Toutchkov
Content Manager

Oodrive, le partenaire de confiance pour la gestion de vos données sensibles.

En savoir plus Nous contacter