Jusqu’ici, tout va bien. Votre système informatique fonctionne à merveille. Vos données sont parfaitement protégées. Tout roule. Mais un jour, c’est le drame : un collaborateur supprime involontairement un dossier important, une fausse manipulation fait planter votre SI, un incendie détruit vos serveurs, votre entreprise est la cible d’une cyber-attaque… Tout peut arriver, à n’importe quel moment. Avec une même conséquence : la perte de vos données et l’inévitable suspension de vos activités. Avez-vous prévu une telle éventualité ? Avez-vous déjà adopté un logiciel de récupération de données ? Bref : êtes-vous prêt en cas de sinistre ?

 

Sauvegarde et restauration des données : comment ça marche ?

Les sinistres sont imprévisibles, mais leurs conséquences peuvent être atténuées. Si vous ne pouvez pas anticiper une suppression malencontreuse, un acte de malveillance, une panne matérielle ou une catastrophe naturelle, vous avez tout intérêt à vous organiser en amont pour que les répercussions de l’événement n’impactent pas trop durement votre entreprise. C’est à cela que sert un logiciel de récupération de données.

Le principe de la récupération de données est simple. Imaginons que plusieurs de vos fichiers importants aient été corrompus par un virus. Vous ne pouvez plus accéder aux informations qu’ils contiennent. Grâce à un logiciel de récupération de données, vous pouvez restaurer des versions précédentes de ces fichiers, sauvegardées avant le sinistre.

Bien sûr, la restauration des fichiers suppose l’existence préalable d’une sauvegarde sur laquelle s’appuyer : une « photographie » de vos données à un instant précis. Celle-ci peut être faite manuellement (à votre convenance) ou automatiquement (en fonction du paramétrage choisi). Mais ce n’est pas tout. Car vous ne pouvez pas restaurer aveuglément l’ensemble de vos données sauvegardées, toutes n’ayant pas la même importance stratégique pour votre entreprise. Pour qu’un logiciel de récupération de données soit pleinement efficace, il est indispensable de commencer par établir un plan de restauration :

  • Pour déterminer quelles données devront être récupérées en priorité;
  • Pour évaluer quels processus permettront d’assurer la continuité des activités;
  • Pour définir quels outils matériels et quelles méthodes doivent être utilisé(e)s, et dans quel ordre.

 

Quels sont les avantages d’un logiciel de récupération de données ?

Toute entreprise qui ne dispose pas d’une solution de backup – un logiciel de récupération de données – risque de devoir gérer les conséquences d’un éventuel sinistre. Conséquences plus ou moins funestes : au-delà de la désorganisation de vos équipes en interne, vous pourriez subir des pertes financières et voir votre image de marque fortement impactée.

En ce sens, les avantages d’un logiciel de récupération de données sont multiples :

  • Le système de restauration des données, rapide et efficace (notamment depuis un stockage Cloud).
  • La protection des données indispensables à la bonne marche de votre structure.
  • Le prompt redémarrage de votre activité suite à un sinistre.
  • Le suivi de vos sauvegardes (grâce au tableau de bord intégré au logiciel de récupération de données).
  • La possibilité de sauvegarder toutes sortes de données en vue d’une récupération ultérieure (fichiers, applications, systèmes d’exploitation, postes de travail, serveurs…).
  • Le recours à une restauration granulaire (vous choisissez parmi les fichiers sauvegardés ceux qui doivent être restaurés en priorité).
  • L’option de sauvegarde automatique, qui simplifie grandement le processus de retour à l’activité.
  • Le bénéfice d’une fonction rétention permettant de « figer » les sauvegardes dans le temps et de retrouver la bonne version d’un fichier, même plusieurs semaines après un sinistre.
  • Le choix du stockage de vos données en ligne, dans un datacenter externe (voir plus bas).
  • Les coûts réduits (pas besoin d’acheter du matériel de sauvegarde, de former du personnel ou d’embaucher des techniciens dédiés à la gestion des processus de sauvegarde et de restauration).

 

Pourquoi choisir un backup externalisé ?

En fonction du logiciel de récupération de données, vous avez la possibilité d’opter pour deux types de backup : en local, sur des supports physiques (disque dur externe, clé USB, CD, serveur NAS, bandes, etc.). Ou en ligne, sur des supports externalisés (datacenters extérieurs à votre entreprise). La sauvegarde en local revêt de nombreux avantages, mais elle a aussi un inconvénient majeur : en cas de sinistre qui toucherait l’ensemble de votre système informatique, ou dans l’éventualité d’une destruction de votre matériel, vous n’êtes pas protégé.

Le stockage en ligne est donc préférable à bien des égards, parce qu’il vous met à l’abri de toute catastrophe. Vos données sont stockées dans des datacenters externes 100 % sécurisés, imperméables aux événements climatiques et aux attaques informatiques, dotés en outre d’un système de cryptage (pour garantir la confidentialité de vos informations). L’automatisation des processus vous fait économiser un temps précieux, puisque vous pouvez programmer votre logiciel de récupération de données pour qu’il effectue des sauvegardes à intervalles réguliers, sans que vous ayez besoin d’y penser ou même de changer les supports manuellement. Enfin, l’importante capacité de stockage proposée vous autorise à sauvegarder l’ensemble des données essentielles à votre activité, sans avoir à faire un tri douloureux en amont.

Toutefois, pour des raisons légales, assurez-vous que les datacenters auxquels votre logiciel de récupération de données est relié soient bien installés en France, ou du moins dans un pays européen. Cette précaution vous évitera pas mal de soucis. Car les exigences en matière de confidentialité peuvent varier en fonction des pays, à l’exemple du Patriot Act aux États-Unis (texte de loi qui autorise les agences gouvernementales à accéder aux données hébergées sur le sol américain si cette intrusion est motivée par une question de sécurité nationale). Avec des serveurs hébergés à l’étranger, vous ne seriez pas à l’abri d’une intrusion. Préférez des datacenters installés en Europe, où la protection des données est prise au sérieux.

 

Quel logiciel de récupération de données choisir ?

Reste à choisir le bon logiciel de récupération de données pour être fin prêt à affronter d’éventuels sinistres. À ce titre, renseignez-vous bien et optez pour le prestataire qui propose les fonctionnalités adaptées à vos besoins. Choix des données à sauvegarder, sécurisation et chiffrement des données, fréquence des sauvegardes automatisées, options de restauration (complète ou granulaire), existence d’une assistance en continu pour assurer une récupération rapide des données en cas de besoin… Autant d’exigences auxquelles répond la solution AdBackup de Oodrive !

 

La question n’est pas de savoir si votre entreprise risque de subir une perte ou un vol de données, mais quand cela va arriver. Mieux vaut anticiper et prévoir un logiciel de récupération de données de qualité pour garantir un redémarrage rapide de votre activité, et ainsi limiter au maximum les effets négatifs du sinistre.

Découvrez notre logiciel de récupération de données : AdBackup

 

Rémi Doutressoulles

Rémi Doutressoulles
Product Marketing Manager

Oodrive, le partenaire de confiance pour la gestion de vos données sensibles.

En savoir plus Nous contacter